“Dire que depuis eux, je vois l’engagement comme une évidence” – Véronique2019-01-28T17:56:11+00:00

Project Description

“Dire que depuis eux, je vois l’engagement comme une évidence”

Véronique (Lyon)
54 ans – Designer textile & illustratrice

L’Afrique, je ne connais pas.
L’enfance c’est mon territoire d’explorations, mon repli. Les enfants me fascinent par leur spontanéité et leur clairvoyance.

Ecrire sur ce qui m’anime depuis un an et demi, je ne pourrais l’exprimer clairement. Si je savais écrire je ne passerais pas mes journées à dessiner.

Je peux dire que ce fut un élan simple, naturel et joyeux, des enfants à la rue, un collectif d’habitants de mon quartier.
Très vite au delà des interrogations, l’accueil comme une évidence.
Dire cette aventure, la notre désormais.
Dire les erreurs, les questions, les chocs, l’écoute, la découverte, les rencontres, les luttes, le partage, la violence institutionnelle.

Dire le tourbillon d’émotions qui m’attache à eux, la fierté de les accompagner et de faire partie de leur vie.
Pour moi qui ai toujours été dans l’anticipation et dans la maitrise du quotidien, faire mienne cette phrase de Christian Bobin que j’affectionne tout particulièrement: « Ne rien prévoir sinon l’imprévisible, ne rien attendre sinon l’inattendu ! »

Dire que depuis eux, je vois l’engagement comme une évidence, une pièce manquante à mon petit puzzle personnel.
Pour moi, qui suis Madame Toulemonde, simple citoyenne solidaire, rencontrer ces enfants est une chance et une richesse.

Dire finalement cet attachement qui rend fort et vulnérable à la fois, dire l’amour simplement, ce risque à prendre, toujours, car c’est celui qui nous rend le plus vivant.