“Comment poursuivre la lecture de son journal assis confortablement dans son fauteuil de retraitée ?” – Françoise2019-01-28T18:15:54+00:00

Project Description

“Le père de mes trois premiers enfants a été recruté en Algérie dans sa terre natale par l’ONI en 68 pour participer à la remise en route de l’économie Française mise à mal par les effets de la contestation.”

Françoise (Lyon)
Assistante sociale à la retraite

Assistante Sociale, retraitée depuis 2014, je m’appelle Françoise et je suis bénévole à la Ligue des Droits de l’Homme.
Sans l’avoir prémédité, j’ai été tout au long de ma vie familiale et professionnelle confrontée aux problèmes posés aux migrants par leur présence en « pays d’accueil ».
Le père de mes trois premiers enfants a été recruté en Algérie dans sa terre natale par l’ONI en 68 pour participer à la remise en route de l’économie Française mise à mal par les effets de la contestation.
Puis j’ai eu à aider dans mon activité professionnelle des travailleurs immigrés, venus massivement dans ces années et qui ont rapidement présenté des syndromes traumatiques, péjorativement appelés « sinistrose » par la sécurité sociale.
Confrontée au problème de leur indemnisation, la CPAM a résisté très longtemps à nos tentatives de faire entrer les désordres présentés par ces travailleurs dans la catégorie « pathologie de l’exil ».
Ce long combat qui a partiellement abouti et fut accompagné de la mise en place de consultations d’ethnopsychiatrie, n’est plus trop d’actualité, ces travailleurs sont actuellement retraités et vivent dans le va-et-vient lorsque leur famille n’a pas bénéficié du regroupement familial pour les rejoindre !
Les menaces que représentait cette population semblent être actuellement recouvertes par le risque d’invasion et la crainte d’un tsunami que fait peser l’arrivée des migrants d’Afrique de l’Ouest et notamment des mineurs.
Face à la détresse de ces enfants qui arrivent de plus en plus jeunes (beaucoup sont nés en 2004 !), comment poursuivre la lecture de son journal assis confortablement dans son fauteuil de retraitée !